« Marcher vers l’excellence » déclare le DG du CNTEMAD

La rédaction de www.lakroa.mg a eu un entretien avec Djohary Andrianambinina (DA), directeur général du CNTEMAD, centre national de télé-enseignement de Madagasikara, une université publique.
Monsieur le directeur, on voit souvent le CNTEMAD participer à diverses manifestations publiques comme les portes ouvertes et les salons. Les raisons ?

DA. Plusieurs raisons motivent la présence du CNTEMAD à ces salons et portes ouvertes.

Premièrement, nous tenons à marteler que le CNTEMAD est une université publique, appartenant à l’Etat, au même titre que les autres universités publiques. Certaines personnes pensent que c’est une université privée ou semi-privée. Une conception erronée. Nous nous efforçons de corriger cette conception.

Puisque le CNTEMAD est une université publique, il va de soi que le diplôme délivré par le CNTEMAD est un diplôme d’Etat. Il n’y donc pas besoin d’opérer à des équivalences.

Deuxièmement. Durant ces diverses manifestations nous cherchons à faire connaître au grand public que les frais scolaires du CNTEMAD sont moins chers que ceux des universités privées.

Troisièmement. Face à des idées fausses reçues concernant le CNTEMAD, nous avons effectué plusieurs améliorations.

Le CNTEMAD s’est doté d’un nouveau logo.

Nous avons doté le centre d’Antananarivo d’un nouvel espace supprimant les longues files habituelles, un espace montrant notre volonté d’être transparent.

Nous avons augmenté le nombre des filières. Les gens pensaient que le Cntemad n’offrait que les filières droit et gestion. Ce qui est faux.

Quatrièmement. Nous tenons à faire savoir que le CNTEMAD est adapté à toutes personnes notamment aux salariés et non pas uniquement aux étudiants qui ont échoué aux divers concours d’entrée.

Cinquièmement. Ce qui est peut-être le plus important. Nous tenons à faire savoir que le CNTEMAD est une université de proximité. Sur le plan division administrative du pays, il y a 22 régions, mais le CNTEMAD va plus loin. Nous avons 64 centres ce qui veut dire que le CNTEMAD est présent dans certains districts. Cette présence dans les districts est un avantage évident pour les parents. Ils ne sont pas obligés d’envoyer leurs enfants poursuivre des études supérieurs dans les chefs-lieux de province ou de région.

Je tiens à remarquer que le CNTEMAD, par la présence de son directeur général ou d’autres représentants, est présent lors de diverses manifestations officielles comme l’inauguration de la vitrine numérique à Vontovorona par le président de la République (voir photo, le DG se trouve entre le Président de la République et la Ministre de l’Enseignement supérieur et Recherches scientifiques).

Vous dites que vous êtes présents dans les districts. Qu’en est-il de la qualité d’enseignement ?

DA. Oui, notre présence dans les districts en tant qu’université de proximité favorise les économies dans les ménages. Et nous garantissons qu’il n’y a de perte de qualité sur le plan enseignement. Les mêmes documents distribués aux étudiants à Antananarivo sont les mêmes que ceux envoyés dans les 33 autres centres CNTEMAD. Bien sûr, il appartient aux étudiants de savoir étudier avec le système enseignement à distance.

Nous recherchons toujours à améliorer notre système. Par exemple, actuellement pour le regroupement nous étudions la mise en place d’un regroupement par visioconférence. De ce fait, tous les étudiants dans les 34 centres bénéficieront du même enseignement à temps réel.

Et les dernières nouvelles pour l’année en cours ? Quand les étudiants passeront-ils leurs examens de première session ?

DA. Les dates des premiers examens pour l’année universitaire en cours sont fixés du 11 au 14 juillet. Ils se dérouleront au LMA, Lycée Moderne Ampefiloha, pour Antananarivo. Les étudiants ont certainement reçu les détails par sms sur leur puce Telma. Je rappelle que lors de leur inscription chaque étudiant a été doté d’une puce Telma. Nous balançons sur ces puces toutes les informations concernant les études comme la date des examens et le lieu. Aussi, j’invite tous les étudiants à utiliser cette puce pour recevoir les informations en temps réel. De plus, la convention signée avec Telma donne des avantages aux étudiants du CNTEMAD utilisant cette puce.

Je signale que les convocations aux examens ont été envoyées depuis plus d’un mois. Aussi pour ceux et celles qui n’ont pas reçu leur convocation pour diverses raisons doivent se présenter à leur centre et demander un duplicata. Pour certaines informations, on peut consulter la page fb du CNTEMAD.

Qui peuvent se présenter à ces examens ?

DA. L’inscription au CNTEMAD est ouverte toute l’année mais seuls les étudiants qui ont été inscrits avant le 20 mai peuvent participer aux examens. Un logiciel gère cette liste.

Pour participer aux examens de fin d’année il faut s’inscrire avant le 20 août.

Les dates des examens de fin d’année (ou deuxième session pour certains) sont-elles connues ?

DA. Les dates ne sont pas connues. Ils se dérouleront entre fin septembre et début octobre. Les dates dépendent de la disponibilité des salles dans les établissements publics sous l’autorité du MEN.

Les corrections se déroulent-elles aussi sur place dans les 34 centres ?

DA. Non, les feuilles d’examen sont acheminées à Antananarivo où les corrections sont effectuées.

Merci monsieur le Directeur Général. Un denier mot.

DA. Pour clore notre entretien, nous cherchons l’excellence au sein du CNTEMAD tout en nous rapprochant des gens puisque le CNTEMAD est une universite de proximité.

Propos recueillis par Razafindramanitra